La boîte à secrets , la Silver city

Publié le , par julien
Catégories :

Cela faisait maintenant plusieurs heures que David marchait.

Il s’était levé à deux heure du matin et avait pris soin de ne pas réveiller la famille d’éleveurs de chameaux qui l’avait chaleureusement accueilli ces derniers jours.
Il s’était faufilé dans les quelques ruelles du village et n’avait croisé qu’un chat qui l’avait royalement ignoré.
Une fois dépassées les dernières maisons de terre cuite, il s’était retrouvé devant cette vision dont il avait tant de fois rêvé.

Le sable s’étendait à perte de vue. La lune éclairait les dunes du désert et lui permettait de distinguer les cailloux noirs laissées par Youssef, son guide. Il s’était enfoncé sans tarder dans l’immensité et avait rapidement perdu de vue toute trace d’habitation. Le vent était frais mais doux et il se mit à repenser à tout ce qu’il l’avait amené là.

La Guilde avait fini par retrouver la trace de cette ancienne tribu dont la légende disait que les premiers de ses membres avaient assistés à l’atterrissage d’un engin « venu des cieux ». La tradition racontait qu’il s’était écrasé parmi les dunes et que le plus ancien des hommes présents à l’époque avait eu un contact avec ses habitants.
L’histoire se terminait par des récits étranges de ses prouesses après sa rencontre avec eux : ses yeux s’étaient transformés en puits de lumière et ses mots faisaient s’élever les sables et apparaître des formes vivantes, des engins en tous genres… Tout ceci était maintenant traité comme simple conte pour enfants, mais c’était sans compter sur Lucien Beaujois qui avait voué sa vie à chercher les traces d’un potentiel passage d’extra-terrestre sur notre monde.

Il avait rencontré après des années de recherches la tribu d’origine et en était revenu transformé. Il avait alors écrit un livre invraisemblable décrivant tout un tas de situations abracadabrantes ; Il était finalement mort, moqué de tous, seul chez lui. Mais quelques-uns dans la guilde l’avaient cru et avaient lancé des programmes secrets basé sur son livre, pour retrouver cette fameuse tribu.
David était tombé sur ces entreprises et s’était laissé séduire par le mystère qui s’en dégageait.

Le soleil commençait à poindre à l’horizon, transformant le ciel en un gigantesque brasier qui se reflétait sur les sables.
Alors qu’il secouait la tête pour évacuer ses pensées et profiter du spectacle qui se déroulait devant lui, David aperçu une silhouette encapuchonnée dans le lointain.
Son cœur sauta un battement et il se sentit le souffle coupé.
Il tomba à genoux, les yeux exorbités, cherchant de l’air. Des flashs de lumière s’imposaient dans son esprit : il voyait tomber le vaisseau dans les sables. Il tenta de crier, mais ne parvint qu’à baver. Il voyait des êtres dont la peau semblait faite de marbre et reflétait les couleurs du cosmos, il sentait dans sa chaire leur quête cruciale à travers les univers, cette lumière qu’ils portaient en eux et transmettaient comme une semence sur chaque monde qu’ils visitaient…
David ne voyait plus rien. Tout devint blanc. D’un blanc éclatant, brûlant.
Soudain la Création toute entière défila à toute vitesse devant ses yeux. Il comprit les plus grands des mystères dans la même seconde. Puis tout explosa. Il flottait dans le vide, dans un état de paix hors du commun.

-« Bienvenue Porteur. Ton rôle est de perpétuer la Chaîne car c’est la raison même de ta naissance… » résonna une voix au ton cristallin dans sa tête.

-” …Pars pour le sud du pays que vous Terriens nommez « France ». Là, cherches-y Néo, car il est le prochain Maillon. Va et perpétue ta Lignée, Porteur ! »

 

Lorsqu’il rouvrit les yeux, David était étendu dans le sable. Le soleil avait dépassé son zénith et entamait sa descente.
À l’horizon, plus aucune silhouette. Alors qu’il se relevait péniblement, il remarqua, posée sur un morceau de tissu, une boîte carrée aux motifs étranges. Il l’a reconnu en un instant alors que son souvenir s’imposait dans son esprit.
C’était une miniature du vaisseau-cité à bord duquel les Êtres étaient venus sur Terre et traversaient l’espace… La Silver City.

Une douce lumière blanche s’en échappait de temps en temps et le sable gravitait lentement dans les airs autour d’elle, changeant perpétuellement de forme.
David referma le tissu sur elle, regarda une dernière fois dans le lointain puis reprit la direction du village. La voix lui avait montré son destin. Et il s’appelait Néo.

 

Bien plus tard, Néo reçu la Silver City et en perça les mystères. Mais lors de ses différentes expériences, il fit une erreur qui eut pour conséquence de distendre l’espace-temps et transforma une partie de la Lumière contenue dedans en son contraire absolu : Le Néant. Inquiet des possibles utilisations de cette Force Primordiale, Néo créa une réplique de la Silver City originelle, mais encore plus résistante, et l’appela  « Silver City Deluxe”. Puis, il l’y enferma.